L’aménagement de notre camion – ÉLECTRICITÉ // Choix du matériel, budget et installation

Nous allons vous présenter les étapes qui permettent à notre camion d’être autonome et fonctionnel pour un usage quotidien en électricité pour un an, en Tour d’Europe.

Nous sommes partis de loin ! N’ayant que très peu de notions en électricité à la base, nous avons dû faire de nombreuses recherches et notre ami Google a été très utile. Nous avons, entre autres, trouvé des informations très pertinentes sur le site Poimobile.

La première étape a été de définir et de dimensionner le matériel selon nos besoins et contraintes : être autonome au maximum et ce, pendant plusieurs jours même en pleine nature, et pouvoir brancher des appareils en 220V (ordinateur, chargeur de piles, etc.) et 12V (équipements nomades divers).

Pour favoriser notre autonomie, nous avons retenu 3 modes d’approvisionnement différents :

  • un panneau solaire de 200 W black cristal et son régulateur mppt (plus performant que pwm)
  • un coupleur séparateur permettant de recharger la batterie auxiliaire par le biais de l’alternateur, en roulant
  • une prise camping-car et une rallonge électrique alimentant prises et chargeur de batterie en direct

Pour le stockage de l’énergie, nous avons opté pour une batterie au gel Victron de 165 Ah. Il est important de dimensionner correctement le volume de la batterie afin de ne pas trop la décharger et ainsi préserver sa durée de vie. Filez ici pour en savoir plus !

Voici le schéma électrique détaillé d’Alfred, que nous avons réalisé et qui fonctionne parfaitement !

Pour rassembler ce matériel, nous avons dû passer commande auprès de deux fournisseurs différents : Future Tech (compétitif sur la gamme d’appareils Victron et panneaux solaires) et H2R (connectiques, prises et éclairages). Les câbles et accessoires de raccordement ont été achetés en magasin pour véhicules de loisirs ou nautisme.

Découvrez en images les principales étapes de l’aménagement :

  • Passage des fourreaux et des gaines en PER destinée à la plomberie (plus facile pour faire passer les câbles souples)
  • Découpe des réservations dans les panneaux de doublage pour l’encastrement des organes électriques et des prises
  • Raccordements des coupes circuits, des fusibles, des prises et des points lumineux
  • Raccordement et étiquetage des principaux organes : régulateur solaire, chargeur de batterie, convertisseur pur-sinus, variateur lumineux, panneau solaire, batterie, tableau électrique 12V, disjoncteur 220V et sélecteur 3 positions

Comme nous utilisons un poêle à bois pour le chauffage et une bouteille de gaz pour cuisiner, nous avons choisi d’installer par sécurité un détecteur de gaz toxiques et narcoleptiques.

Petit bilan après plus de deux semaines d’utilisation : nous sommes très satisfaits de notre autonomie, le tout est très fonctionnel et même avec peu de soleil, le panneau solaire recharge suffisamment notre batterie.

Ne prenez pas peur ! Cela semble compliqué mais au final, le matériel se trouve facilement, les vendeurs sont de bons conseils et il existe de nombreux forums ou groupes Facebook qui peuvent aider 😉

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions !

Infos pratiques :

Ce poste budgétaire est le plus élevé de l’aménagement du camion. Cette installation nous a coûté environ 1500€ en matériel uniquement (dont un tiers pour la batterie et un tiers pour le panneau solaire et son régulateur). C’est un investissement qui nous semble rentable sur le long terme.

 

 

Publicités

12 réflexions sur “L’aménagement de notre camion – ÉLECTRICITÉ // Choix du matériel, budget et installation

  1. nicolas savary dit :

    Bonjour,
    Je viens de lire attentivement cet article car je m’apprête à ajouter des panneaux solaires sur notre cellule (fixée sur notre pickup pour les roadtrips).
    J’envisageais de faire un montage électrique similaire au vôtre, mais me pose une question : que se passe-t-il quand :
    – le circuit est branché sur 220V, et les panneaux solaires fournissent de l’électricité en même temps ?
    – le van roule, et l’lternateur fournit du courant en même temps que les panneaux solaire ?
    J’ai le même coupleur sépérateur.
    Le régulateur des panneaux solaire fait-il tout le boulot ? Ou est-il nécessaire de manipuler les différents coupe circuit en fonction de la situation ?
    Merci pour vos réponses !

    Nicolas

    P.S. : la cellule en images ici : http://latortuedefelix.fr/forum/viewtopic.php?f=5&t=6587&p=80692#p80692

    J'aime

    • TECAP dit :

      Bonsoir !
      Vous n’aurez normalement rien à faire ! Le régulateur solaire mesure en permanence la tension du circuit et l’adapte pour ne pas délivrer plus que la tension maximale de charge de l’appareil. Lorsque nous roulons, l’alternateur délivre une tension entre 14 et 14.5v, parfois le régulateur solaire complète la tension. Lorsque nous chargeons au 220v, la tension de charge monte à 15v, le régulateur se coupe. Le régulateur de type mppt est plus efficace que le pwm!

      Bonne route à vous 😉

      J'aime

  2. Antoine NEVEU dit :

    Bonjour, j’ai pu acheter tous le gros équipement grace a vos précieux conseil, je souhaite désormais relier le tout, par un professionnel pour les différents câbles et fusibles
    Qu’en pensez-vous ?
    Vers qui puis-je me diriger

    Merci pour votre aide continuez ainsi!

    Antoine

    J'aime

    • TECAP dit :

      Bonjour,
      N’ayant pas trouvé à l’époque d’électricien pouvant nous faire cela pour un tarif raisonnable, nous avons préféré le faire nous même. Nos connaissances en la matière à l’origine était nul.
      Mais finalement avec une démarche de recherches, cela ne se révèle pas si compliqué. Il faut déjà comprendre que dans la plupart des véhicules, la carrosserie fait partie intégrante du pôle négatif , la masse, le noir.
      En vulgarisant notre expérience personnelle, avec un bon tournevis plat et avec les bonnes sections de câble en rouge et en noir, raccorder les appareils a été un jeu d’enfant.
      Mais attention toutefois de ne pas faire d’erreur de branchement ou d’inversion de polarité. Le 12v peut être aussi dangereux voir plus que le 220v dans le sens où un court circuit n’entraîne pas une électrocution mais un départ de feu potentiel. Les câbles se mettront à chauffer à blanc en brûlant tout sur leur passage.
      De la même manière, protéger votre installation avec des fusibles appropriés est indispensable !
      Faites votre propre schéma avec vos appareils, cela aide beaucoup pour le montage. N’hésitez pas à nous le partager.
      Bonnes recherches et bonne installation à vous.

      J'aime

  3. Dronne dit :

    Bonjour j’ai lu votre article pour toute votre installation électrique mais j’aurais voulu savoir ce que vous arrivez à faire fonctionner avec cette installation car j ai du mal à faire mon calcul pour la puissance nécessaire qu’il me faut exactement pour mon installation.
    Dans l’attente.
    N’hesitez pas à me joindre à l’adresse e-mail
    teddydronne72000@gmail.com ou au 0630593089
    Cordialement

    J'aime

    • TECAP dit :

      Bonjour,

      Difficile à évaluer… Notre installation fait fonctionner un paquet d’appareils dont 1 frigo à compression, 1 pompe à eau, 1 convertisseur 220v pour l’ordi portable, la recharge des appareils nomades, l’éclairage… Dans les pires conditions d’utilisation : par forte chaleur, avec le frigo qui tourne très souvent et le camion stationné à l’ombre pour éviter la chaleur, le panneau solaire n’assure pas la consommation du frigo. La batterie offre une autonomie de 24 à 36 h pour tous nos besoins, sans limitations. Au bout de ce temps, reprendre la route est le seul moyen de recharger. Quand les conditions sont normales, le panneau solaire couvre nos besoins et nous permet d’être autonome en stationnaire pendant 2 /3 jours l’été et 1 semaine ou + l’hiver.
      Dans tous les cas, en roulant au moins 200km avec un bon alternateur les batteries sont complètement rechargées !
      Bon calcul à vous. Et n’oubliez pas qu’il est préférable de ne consommer que 50% maxi de l’autonomie des batteries pour préserver leur durée de vie !
      Bonne route !

      J'aime

  4. Corentin RIO dit :

    Bonjour!
    Je ne comprend pas bien pourquoi vos deux sortie « batt » et « load » du régulateur MPPT rejoignent les barrettes de raccordements de la même manière… Pourquoi ne pas avoir mis sur la sortie « batt » les batteries seulement ?
    Merci pour vos réponses !
    Bonne route !

    J'aime

    • TECAP dit :

      Bonjour,

      C’est une bonne question !
      Je ne sais pas vraiment pourquoi il y a deux sorties sur le régulateur solaire. On m’avait expliqué que les deux sorties fournissait respectivement 90 / 10 % de la charge du régulateur. On m’a conseillé à l’époque de raccorder les deux sur les barrettes pour bénéficier de 100% de la charge. Si vous avez plus de renseignements à ce sujet, je suis preneur !
      Bonne route !

      J'aime

      • nik dit :

        bonjour,
        A propos du câblage il est inutile de brancher les sorties load et batt sur la batterie, la différence est que la sortie load est équipé d’une protection qui coupera la charge à partir d’un niveau de batterie faible pour éviter la décharge profonde, sur les modèles smartsolar on peut régler les seuils de coupure et de réarmement avec le logiciel bluetooth sur smartphone.

        J'aime

  5. Victor dit :

    Bonjour,
    Pas de question, juste pour dire merci pour ce partage, c’est le meilleur que j’ai trouvé jusqu’ici pour mon utilisation (panneau solaire + separateur coupleur + 230V + chargeur de batterie).
    Bonne route,
    Victor

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s